Installer Windows Live Messenger sous GNU/Linux (3)

Publié le par Sébastien FRADE MARANINCHI

Après avoir lu les remarques concernant les difficultés que rencontraient certains d'entre vous en cherchant à installer Windows Live Messenger sous GNU/Linux, je tiens à préciser deux/trois petites choses:

-Tout d'abord, vérifiez que vous avez une version récente de WINE (1.1.29 dans mon cas, à l'heure actuelle).

-Ensuite, vérifiez que vous avez bien démarré à partir d'un profil WINE vierge.

-Suivez bien toutes les étapes dans l'ordre du tutoriel.

Vous arriverez alors à ce résultat:



Donc pour ceux qui veulent enfin obtenir ce résultat, suivez dans l'ordre les premier et deuxième tutoriels au sujet de l'installation de Windows Live Messenger sous GNU/Linux.

Publié dans Informatique

Commenter cet article

Arzh 29/10/2009 18:56


Il ne s'agissait pas d'une intention d'"empêcher les gens de choisir par eux-même" mais juste d'une interrogation sur l'avanage que pourraient avoir un logiciel privé sur des logiciels GNU. Pour la
question de l'habitude qu'ont les gens des logiciels microsoft, je suis malheureusement d'accord; par contre, je vois dificilement quelles fonctionnalités a WLM de plus, à part de faire ramer les
ordinateurs (pas grave sous windaube ça ne se remarque même pas, c'est natif) et de ne gérer qu'un seul protocole. Ceci dit, si les gens sont heureux avec, c'est leur problème.


Sébastien FRADE MARANINCHI 29/10/2009 20:01


Mille excuses alors. La question m'a laissé supposer que c'était un énième troll libre/non-libre.

Alors pour les fonctions, ce qui revient régulièrement:

-dossier partagé.
-possibilité de changer la couleur de chaque fenêtre de façon à avoir un visuel plus rapide d'avec qui on parle.
-Qualité de la réception de la webcam.


Après il y en a sûrement d'autres. L'habitude doit avoir quand même une place importante.

Pour ce qui est de râmer, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. De ce que j'ai testé, WLM 8.5 tourne de façon plus fluide sous Wine que sous Windows (en même temps, certaines fonctions ne fonctionnent
pas encore).

Pour le nombre de protocoles, il faut bien se rendre compte qu'hélàs ce n'est pas un argument de poids pour ceux qui ont 100% de leurs contacts sous un seul réseau. Heureusement, l'arrivée de
Facebook depuis quelques temps permet d'imaginer assez facilement qu'il va y avoir du changement de ce coté, bien plus rapidement qu'avec Google Talk ou n'importe quel autre Messagerie Instantanée
pure.

En attendant, l'idée n'est pas d'encourager ou d'empècher les gens d'utiliser WLM sous GNU/Linux mais de les laisser libre de choisir. Sachant que j'ai bon espoir de voir du changement au moment où
FacebookChat sera accessible comme n'importe quelle passerelle jabber.


Arzh 29/10/2009 18:23


Pourquoi vouloir utiliser WLM qui est, si je ne me trompe pas est, assez lourd alors qu'il existe des logiciels open source tels pidgin ou empathy plus légers et qui gèrent bien plus de protocoles?


Sébastien FRADE MARANINCHI 29/10/2009 18:50


Peut-être parce qu'il y a des gens qui ont besoin de fonctions qui ne sont pas supportées par des clients libres ou d'autres qui veulent conserver un logiciel auquel ils sont habitués. Pourquoi
vouloir empêcher les gens de choisir par eux-même?


JCVD 05/10/2009 19:45


Non.


Sébastien FRADE MARANINCHI 05/10/2009 22:19


En effet, ça ne représente pas un danger, puisque qu'une application exécutée par WINE s'exécute en temps qu'utilisateur et non en temps qu'administrateur comme de nombreux postes Windows pré-Vista
chez les particuliers (Vista ayant règlé le soucis par sa meilleure gestion des droits utilisateurs par rapport aux précédentes versions).

L'utilisation de Windows Live Messenger ne représente pas autant de risques que sous Windows et est, de plus, mieux sécurisée puisque les fichiers envoyés seront exécutés en environnement GNU/Linux
et non en environnement Windows. Donc, dans le cas de l'envoie d'une pièce jointe contenant un virus, celui-ci sera clairement identifié comme application Wine et non comme
image/texte/video/etc.

Pour ce qui est des mots-de-passe, il faut savoir les sécuriser soi-même et pour cela éviter d'utiliser des mots-de-passe facilement identifiables. Et ça, peu importe les logiciels utilisés.

Pour l'algorithme, si on me donne les liens, je le testerai, pour le moment, il s'agit, sans source, d'une question dans le vent.





LDVC 03/10/2009 15:49


Il existe un algorithme pour craquer les clés de cryptage en peu de temps en utilisant une faille des processeurs .

Les mots de passes ne sont pas inviolables.
N'est-ce pas dangereux de porter une application microsoft dont nous n'avons pas les sources dans le monde GNU/Linux ?