Vous voulez vous anonymiser sur Internet? n°2

Publié le par Sébastien FRADE MARANINCHI

Me revoilà après un long moment d'absence pour vous parler de sécurisation. On a déjà vu une première partie, que je vous conseille de lire, qui conserne le navigateur internet et les informations qu'il transmet aux sites que vous visitez.
Nous allons passer au deuxième point: l'Adresse IP. En effet, l'Adresse IP est une autre manière de trouver quelqu'un. Il faut savoir qu'il ne s'agit pas d'une donnée fiable et que, comme je l'ai déja expliqué dans divers articles sur la loi Hadopi, elle peut être falcifiée. L'idée, ici, n'est pas de falcifier votre IP en vue de contourner la loi Hadopi, puisque vous ne trouverez pas d'info permettant le téléchargement illégal (j'insiste sur le terme et ne veux pas voir le terme de "piratage" qui est un infâme terme de propagande puisque véhiculant une idée de vol alors que le téléchargement illégal, dans les faits, s'apparenterait à de la contrefaçon). Il s'agit, avec cet article, de vous sensibiliser à la sécurisation de votre accès internet de façon à vous retrouver le moins possible par erreur sur une liste dans un des tracker Bittorrent au niveau d'un fichier illégalement transmis.
Alors, tout d'abord, il faut savoir que cette manipulation sera amplement plus simple sous une distribution GNU/Linux récente que sur un Microsoft Windows ou un Apple MacOS pour la simple raison que les paquets sont déjà distribués.
Bon, commençons par la première étape: installer TOR.
Pour cela, si vous êtes sous Mandriva: urpmi tor. Renseignez-vous auprès de la communauté de votre distribution linux pour les autres.
Si vous êtes sous Windows ou MacOSX, allez sur la page officielle du projet: link
Une fois Tor installé, vous allez avoir besoin d'indiquer à votre navigateur où le chercher. Pour cela, vous allez installer une extension firefox: Foxy proxy à partir de l'adresse suivante: link

Une fois que c'est fini, redémarrez votre navigateur et utilisez l'outil de configuration automatisé de foxyproxy vous permettant de configurer une utilisation de Tor.

Lors de votre navigation quotidienne, n'activez l'utilisation de FoxyProxy que pour des sites et services sensibles et pas pour la totalité de votre navigation.

Il est aussi possible d'utiliser des Proxy HTTP. C'est à dire de naviguer au travers d'un site internet qui fait office de lien. Il existe de nombreux sites du genre, comme en témoigne l'adresse suivante référençant un certain nombre d'entre eux: link

Un autre Site qui peut être utilisé comme serveur de proxy et qu'on utilise tous les jours c'est... Google. Oui oui, Google peut facilement être utilisé comme un proxy. Pour cela, utilisez le service google traduction de façon à traduire "de français à français" par exemple, un site quelqueconque. Et là, magie, vous n'apparaîtrez plus avec votre IP mais... celle d'un des serveurs google. Ça peut être aussi utile pour passer outre le blocage mis en place par une direction des services informatiques d'une entreprise pour aller sur son site bloqué (msn webmessenger, facebook, tout ça).

Comme vous pouvez le voir, il y a de nombreux moyens de protéger votre navigation simplement.

Publié dans Informatique

Commenter cet article

Nihongo no gakusei 09/06/2009 00:46

j'avoue, pour quelqu'un qui ne connais pas tout ça, ça donne envie d'en savoir plus !

Dieu (la foudre tu vas te prendre) 07/06/2009 13:00

Euh, j'ai lu tout l'article pr voir le lien entre les (bio)chimistes et le texte, et il n'y en a pas. Je ne suis pas contente.

La biochimiste déprimée 03/06/2009 11:33

Sauvez moi de cette femme, elle m'envoie tout le temps des cônes avec sa P1000=

Régine 03/06/2009 11:31

Non, je ne suis pas d'accord espèce de chimiste à la manque!

M. Giraud 02/06/2009 03:36

L'abstinence reste la meilleure façon de se protéger.